Qu'est-ce q'une Pyramide olfactive ?

   La pyramide olfactive du parfum

La fabrication du parfum obéit à un processus très strict, bien que multiforme et varié. Cette différenciation de procédés ne fait pas échapper au produit, la présence de trois notes olfactives, différentes qui sont liés aux différents temps d’action du parfum. Tout parfum contient donc ses différentes notes olfactives.

Ces trois notes olfactives ont chacune une exaltation différente de senteurs et de parfums aussi spéciaux les uns que les autres. Généralement, les noms qu’on leur donne, à l’aspect très poétique, rendent compte de l’effet de chacune d’elles. En effet, la note de tête, la note de cœur et la note de fond sont l’expression des divers moments et des divers effets olfactifs du parfum sur l’odorat humain.

Cet ensemble, bien achalandé et uni est ce qu’on peut nommer la pyramide olfactive du parfum. Cette pyramide olfactive forme dans son ensemble, la structure et l’architecture du parfum. Elle est le cœur même de la parfumerie, et un parfum réussi est un parfum dont la pyramide olfactive a quelque chose de percutant, d’unique et de spécial. Elle est l’âme et la personnalité du parfum.

La première base de cette fameuse pyramide, la note de tête, est la première impression sentie d’un parfum que l’on vient de faire passer sur un vêtement ou sur le corps. Cette première senteur, qui est souvent fugitive, volatile et légère, vous donne une brève idée de l’efficacité et de l’agréable senteur de votre parfum. Elle contient un fort taux d’alcool et laisse pour la plupart du temps, transparaître toute la verdeur et la fraîcheur des notes ayant fait l’objet du mélange lors de la préparation du parfum. Une telle première impression, bien que tenace, disparaît généralement au bout de 30 minutes environ et la senteur qui l’accompagne laisse la place à une autre manifestation olfactive aussi agréable que la précédente.

La note qui suit, la note de cœur est vraiment éponyme. Tout comme l’indique sa désignation, la note de cœur constitue le cœur même de l’objectif de la parfumerie. Tout l’être et la substance du parfum viennent de là. La note de cœur lui donne entièrement son caractère et sa personnalité. Elle est plus résistante au temps que la note qui a précédé. Elle laisse planer un léger soupçon 5 min après la vaporisation, mais ne se révèle entièrement qu’après 30 minutes environ, après l’évaporation de la note de tête. Elle est déterminante dans le choix et l’appréciation que l’on fait du parfum. Véritable cœur, elle forme l’essentiel du parfum et lui donne sa réputation et souvent son succès. Cet élément important de l’architecture du parfum reste un élément clé, principal et important.

La dernière strate de la pyramide, la note de fond, est un autre élément non moins important que les deux qui précèdent. Les notes de fond fixent le parfum et lui garantissent une durée s’étalant sur plusieurs jours. Le plus souvent, les senteurs concernées dans la note de fond, sont les senteurs cuirs ou boisées, les senteurs de mousse ou de vanille. Quelques instants ou heures après la vaporisation, ces différentes senteurs se mélangent agréablement avec l’odeur de la peau pour former une synthèse unique fort bien appréciée. La vérification de la qualité d’un parfum passe inexorablement par une note de fond persistante et de bonne senteur.

La particularité de la forte présence de l’une ou de l’autre de ces notes dans un parfum ou dans un autre est liée à une petite classification. Les parfums frais et évanescents sont connus pour avoir de fortes notes de tête, tandis que les parfums opulents arborent une note de fond bien expressive.